Tout sur les lacets

Un lacet, c’est quoi ?

Un lacet est composé d’un cordon ou un tissu produit au mètre linéaire et en longueur et d’une finition de deux embouts posés à la longueur souhaitée. Les lacets viennent par paire. Pour les cordons de vêtement ou de short, c’est le même procédé mais ces cordons sont présentés par unité.

On peut tresser (le plus courant), tisser ou tricoter le cordon. Il a existé aussi des lacets en dentelle et il en existe fabriqués au moyen d’autres procédés, mais ces productions restent anecdotiques. Nous avons posté en mars 22 un article sur les différents types de lacets.

Lacet tissé plat – Référence TISL 2871 - Coton - 7mm de large (Collection Mistral - AH23-24)
©SCF – Lacet tissé – Référence TISL 2871 - Coton - 7mm de large (Collection Mistral - AH23-24)
Lacet tressé sur métiers bois, référence TREB 1039 - Coton bio mercerisé (collection Garbin - AH23-24)
(c) SCF, collection AH23-24, carte collection Garbin
Lacet tricoté – Référence TRI 000159 - Polyester - 5mm de diamètre (Collection Vincennes - PE 23)
©SCF – Lacet tricoté – Référence TRI 000159 - Polyester - 5mm de diamètre (Collection Vincennes - PE 23)
Lacet Classique rond en marron, tressé sur métiers bois, référence TREBG 0146 - Coton bio (collection Garbin - AH23-24)
©SCF – Lacet Classique rond en marron, tressé sur métiers bois, référence TREBG 0146 - Coton bio (collection Garbin - AH23-24)

L’embout est principalement en acétate de cellulose mais peut être aussi en métal, en vinyle, en silicone, etc. 

Notre partenaire, SCF, produit environ 5 millions de paires de lacets par an. 

Le lacet dans l’histoire

L’invention du lacet est souvent attribuée à Charles-François Richard Chambovet. Il est vrai qu’il est le père de l’industrialisation du tressage à Saint-Chamond à partir de 1807. L’essor du lacet fabriqué en tressage mécanique sur métier bois lui revient bien. Cependant, l’invention du métier à tresser est due à Thomas Walford, puis à François-Michel Perrault comme notre partenaire l’indique sur le site de l’Atelier de Tressage.  

Il est possible de voir fonctionner ces métiers à tresser en bois chez SCFl’atelier à Paris et lors des visites de l’usine à Beaupréau) mais aussi dans divers musée (dont la Maison de la tresse et du lacet mentionnée par l’atelier).

Lacet tressé sur métiers bois – Référence TREB 0935-2 - Coton bio (Collection Sirocco - AH 23-24)
©SCF – Lacet tressé sur métiers bois – Référence TREB 0935-2 - Coton bio (Collection Sirocco - AH 23-24)
Métier de François-Michel Perrault, déposé au Centre National des Arts et Métiers
©Inconnu – Métier de François-Michel Perrault, déposé au Centre National des Arts et Métiers

En remontant le temps, la fabrication de cordon tressé à la main date de bien avant et il est difficile d’identifier l’inventeur de ce précieux lien nommé dans le passé lac. Les plus vieux lacets trouvés lors de fouilles archéologiques datent de 8 000 ans.  Les tous premiers ont sans doute été fabriqués en écorce ou en crins d’animaux.

Les divers types de lacet

Au risque de vous effrayer, nous avons dénombré 5 000 références distinctes de lacets chez notre partenaire SCF ! Et ceci sans compter les déclinaisons en couleurs et les divers types d’embouts possibles ! Tous ces lacets et tous ceux que nous vendons sur le site MBB sont donc 100% français, un made in France-made in Cholet !

Nous pouvons distinguer quelques groupes, les plus courants :

  • Le lacet classique ou traditionnel en coton, rond ou plat, plutôt fin, souvent ciré ou pour le haut de gamme, glacé. Il équipe les chaussures de type derby, Richelieu ou boot ;
  • Le lacet plat ou rond, en coton ou polyester pour les sneakers ou baskets. Ce lacet lorsqu’il n’est pas blanc est souvent dans des couleurs vives et tendances ;
  • Le lacet de chaussure de sécurité ou celui de certaines chaussures de ville massives ou montantes est en polyester ou en fils techniques ;
  • Le lacet de chaussure de sport, en polyester et souvent coloré voire bicolore comme par exemple noir avec un liseré rouge ou jaune ;
  • Le lacet de chaussure de pompier, en coton ignifugé.

Et nous en oublions, tellement les types de lacets existants sont vastes.

Lacet tissé – Référence TISG 2870 – Coton et bande rétroréfléchissante - Largeur de 14 mm (Collection Grégou - AH 23-24)
©SCF – Lacet tissé – Référence TISG 2870 – Coton et bande rétroréfléchissante - Largeur de 14 mm (Collection Grégou - AH 23-24)
Lacet tissé demi-rond – Référence TISL 681-1 - Polyamide – Largeur de 6 mm (Collection Tignes - AH 22-23)
©SCF – Lacet tissé – Référence TISL 681-1 - Polyamide – Largeur de 6 mm (Collection Tignes - AH 22-23)
Lacet tubulaire plat tressé sur métier rapide – Référence TRE 5173-1 - Coton (Collection Mistral - AH23-24)
©SCF – Lacet tubulaire plat tressé sur métier rapide – Référence TRE 5173-1 - Coton (Collection Mistral - AH23-24)
Lacet tubulaire plat tressé sur métier bois - Référence TREB 1040 - Coton (Mistral - AH23-24)
©SCF – Lacet tubulaire plat tressé sur métier bois - Référence TREB 1040 - Coton (Mistral - AH23-24)

Un lacet peut être réalisé dans beaucoup de matières et finitions

Matière / traitement Aspect Utilisation Résistance Le nœud tient-il ?
Coton Mat & plucheux Chaussure de ville = classique, sneakers Fragile aux tests rupture & abrasion Tient bien
Coton ciré Brille un peu

Chaussures hommes

Aspect légèrement brillant

Fragile au test rupture, résistant au test abrasion Moyen car glissant
Coton Glacé Brille, aspect cuir

Chaussures hommes, plutôt haut de gamme

Chaussures femmes de type Derby

Fragile au test rupture, résistant au test abrasion Moyen car glissant
Polyester Brille un peu, lisse

Sport & sneakers

Brille un peu

Solide Tient bien
Viscose Brille beaucoup, lisse

Haut de gamme / luxe

Brille, aspect soyeux

Moyen Moyen car glissant
Polyester brillant Brille beaucoup, lisse

Haut de gamme, appelé le « satin »

Brille, aspect soyeux

Bonne Moyen car glissant
Polyester fibre Brille et plucheux Homme ou Femme Très bonne Tient bien

Test rupture : résistance à la rupture

Test abrasion : résistance à l’usure

Le processus de production

La fabrication d’un lacet suit diverses étapes. La première étape est de se procurer du fil, un lacet peut être fabriqué en coton, en lin, en chanvre, en coton bio, en polyester, en polyester recyclé, en viscose, …

Ce fil est fourni en bobines qui sont confiées à un teinturier qui va teindre le fil.

bobines de fils en coton mercerisé
©SCF, bobines de fils en coton mercerisé
une canneteuse permettant de passer le fil des bobines vers les supports à monter sur les métiers, nommés cannettes
©SCF, une canneteuse permettant de passer le fil des bobines vers les supports à monter sur les métiers, nommés cannettes

Les bobines de fils à la couleur sont ensuite transformées en cordon, le plus souvent en tressage ; mais, d’autres procédés sont possibles comme le tissage (donne un cordon peu élastique) et le tricotage (donne un cordon élastique du fait de la maille). En tressage, le fil est déposé sur des supports nommés canettes ; il s’agit du cannetage.

Les canettes sont montées sur les métiers, c’est l’enfilage. Le métier est réglé puis le cordon est fabriqué par tressage (entrecroisement oblique de fils), cette étape est automatique.

Selon le type de lacet, on applique un traitement ; le lacet peut être ciré ou glacé (lacets classiques) ou ignifugé ou hydrophobé (pour le sport ou la chaussure de sécurité). La plupart des lacets, notamment ceux destinés aux sneakers, ne sont pas traités.

L’étape finale est la pose de l’embout ou ferrage. L’embout est généralement en acétate de cellulose transparent. Le nom de ferrage provient de l’époque où Saint Chamond était la capitale mondiale de la tresse et du lacet. Les tresseurs et les ferreurs avaient des usines séparées. A l’époque les ferreurs posaient des férets (pièce métallique en forme de U sertie autour du cordon) pour terminer les lacets. Les machines automatiques qui posent l’embout en acétate ont gardé ce nom de ferreuses.

Fabrication d’un cordon en viscose violette sur un métier en bois de 1830, destiné à être terminé en lacet, usine d’Andrezé, 2020
©SCF – Fabrication d’un cordon en viscose violette sur un métier en bois de 1830, destiné à être terminé en lacet, usine d’Andrezé, 2020
Séchage des écheveaux après le glaçage à la paraffine des cordons tressés sur métiers bois, usine d’Andrezé, avril 2022
©SCF – Séchage des écheveaux après le glaçage à la paraffine des cordons tressés sur métiers bois, usine d’Andrezé, avril 2022
Bloc de pose des embouts en acétate de cellulose sur un cordon pour former un lacet. Cette machine est aussi nommée ferreuse
©SCF – Bloc de pose des embouts en acétate de cellulose sur un cordon pour former un lacet. Cette machine est aussi nommée ferreuse
Canettes permettant de porter le fil lors du tressage sur les métiers rapides
©SCF – Canettes permettant de porter le fil lors du tressage sur les métiers rapides

Le lacet haut de gamme & classique

Il s’agit de vous donner la recette pour la fabrication du lacet comme en 1900 ! Nous vous donnons ici une partie du secret de fabrication de notre partenaire, SCF.

Le fil utilisé est un coton de qualité provenant d’Egypte. Ce fil est teint en France par une unité à proximité de SCF, dans l’ouest. Pour les lacets classiques, trois couleurs dominent : le noir, le marron foncé et le marron clair.

On tresse ensuite le fil sur des métiers en bois datant de 1830-1900 (à l’image du 32 fuseaux présent à l’atelier de tressage à Paris) à une vitesse de 5 mètres par heure en assemblant 24 fils ou 32 fils ou encore 40 fils autour d’un gros fil central (nommé âme). Le nombre de fils permet de varier le diamètre du cordon, l’âme donne un aspect rond au lacet. Si SCF tresse ce cordon sans mettre d’âme, le cordon sera alors plat. La précision de réglage de ces métiers de tressage et la vitesse lente permet de respecter la fibre et de fabriquer ainsi un cordon plus solide que le même fabriqué sur métiers rapides.

Ce beau cordon manufacturé est ensuite soit ciré, soit glacé. Le cirage est un traitement à l’amidon donnant un aspect légèrement brillant, le procédé est automatique ; le glaçage est un traitement à la paraffine donnant un aspect cuir, le procédé est artisanal.

L’aspect obtenu est étonnant, surtout en marron foncé ; ce beau lacet ressemble à un cordon en cuir alors qu’il est pourtant en coton !

Lacet tressé sur les métiers bois, 3 couleurs, embout métallique
©SCF – Lacet tressé sur les métiers bois, 3 couleurs, embout métallique
Lacet tressé sur les métiers bois, collection PE22
©SCF - Lacet tressé sur les métiers bois, collection PE22

Nous voilà arrivé à la dernière étape, le ferrage. Pour ces lacets, l’embout classique en acétate de cellulose transparent est refusé ! Il s’agit de sertir notre beau cordon avec un acétate de couleur, souvent ton sur ton ; ainsi, pour un lacet noir, un embout noir ; pour un lacet marron, un embout marron. L’embout peut avoir diverses longueurs, 10 millimètres (très court, lorsque les œillets de la chaussure sont très proches), 12,5 millimètres ou encore 15 millimètres.

Les longueurs des lacets sont de 55 centimètres pour des derbies ou des Oxford à 2 ou 3 trous ; 70 ou 75 cm est la longueur la plus courante de 4 trous et jusqu’à 7 trous puis pour des chaussures montantes ou des boots ou bottines des longueurs de 95 jusqu’à 110 centimètres. A l’atelier à Paris, SCF pose à la main à une longueur sur mesure des petits férets sur des cordons au mètre linéaire, glacés ou cirés, plat ou rond. Ainsi, aurez-vous vos lacets à la taille que vous souhaitez. Nous fournissons sur ce site des indications précises sur la taille de vos lacets en fonction du nombre de trous de vos chaussures.

Nous vendons ces lacets d’exception sur notre site MBB et par notre partenaire SCF à des marques anglaises, françaises, … de chaussures classiques.

Les lacets de sneakers ou de baskets

Plus de 50 % des lacets sont destinés aux sneakers, Stan Smith, Converse, New Balance, Nike, voire aux baskets haut de gamme de Balenciaga, Chanel, Gucci, Louis Vuitton, … Il s’agit de lacets plats ou ronds, souvent longs de 150 centimètres. Pour ce type de chaussure, il y a aussi des lacets de 120 centimètres ou au-delà de 150 centimètres.

Quelle matière privilégier, coton ou polyester ? Rond ou plat ? Vaste débat ! C’est selon les gouts de la marque de chaussure puis les vôtres quand vous remplacerez les lacets. En résumé, pour des tailles comparables ; un lacet plat est moins solide qu’un rond. Un lacet coton est moins solide qu’un lacet en polyester. Le nœud d’un lacet rond en polyester a plus de chance de se défaire que celui d’un lacet plat et en coton…

Lacet fabriqué en tressage rapide, référence TRE 3591-1 -Polyester recyclé (Collection Tramontane - AH 23-24)
©SCF – Lacet fabriqué en tressage rapide, référence TRE 3591-1 -Polyester recyclé (Collection Tramontane - AH 23-24)
Lacet tressé sur métiers bois, référence TREB 0682-3 - Coton bio - 5mm de diamètre (Collection Steeple Chase - PE 23)
©SCF – Lacet tressé sur métiers bois, référence TREB 0682-3 - Coton bio - 5mm de diamètre (Collection Steeple Chase - PE 23)

Le lacet de sneakers joue la fantaisie. D’une seule couleur en blanc, noir ou bleu foncé, le lacet s’encanaille en des lacets de couleurs variées ou en multi-couleurs ou brillants, paillettes avec des fils métalliques ou des motifs zèbres ou léopards. Ce site vous décrit et nomme les divers dessins possibles au tressage ; que nous pouvons faire lors des stages au tressage que nous organisons à l’atelier. Un lacet apporte une originalité à vos chaussures.

Lacets sublimés avec l’un en effet dégradé et l’autre en effet zèbre
©SCF – Lacets sublimés avec l’un en effet dégradé et l’autre en effet zèbre
lacet tricoté sérigraphié « mon homme »
©SCF – lacet tricoté sérigraphié « mon homme »

Le lacet en dégradé de couleurs est en vente sur notre site.

Un zoom sur le lacet à motifs créatifs, nous avions posté un message en octobre 2021 sur le lacet imprimé par sublimation.

Comment choisir un lacet de sneakers ou de basket ?

Pour choisir un lacet de remplacement, il faut se poser les questions listées ci-dessous ; mais disons que la première question est d’observer le lacet à remplacer et de tenter d’identifier en quoi il était améliorable.

Nous avions déjà donné une méthode de choix des lacets, voici quelques précisions, disons que c’est une danse à 6 temps :

1- Le choix du cordon constituant le lacet est presque l’essentiel. La matière et les couleurs sont une question de goût, souhaitez-vous que le lacet se confonde à la chaussure ou qu’au contraire, il tranche ?

2- La tenue et la solidité dictent le diamètre ou largueur. Si vous prenez un lacet trop fin pour une grande longueur, vous risquez de voir ce lacet casser rapidement. Inversement, un lacet trop gros pour certaines chaussures risque de ne pas passer dans les œillets.

3- La matière influence beaucoup, faut-il prendre un polyester, plus solide, qu’un coton ? Il existe des alternatives nombreuses avec des matières éco-responsables; le polyester recyclé (mais, est-il si propre que ça ?), le coton bio (malgré des certifications internationales et privées, les conditions de culture du coton sont-elles aussi propres que cela ?), le lin (qui pousse en France, donc il est assez facile de contrôler l’origine), la laine (rare pour un lacet, ce fera un gros diamètre pour lequel le nœud tiendra bien), le chanvre (belle qualité, solidité)… notre partenaire SCF a aussi mené des essais en crins de cheval, mais c’est compliqué de le faire mécaniquement. Sur notre site, nous avons fait un blog sur les chaussures éco-responsables, une tendance que nous espérons voir se développer.

Lacest avec embouts métalliques fermés avec diverses galvanisations
©MBB – Embout métallique fermé avec diverses galvanisation
Lacet avec embout trempé silicone pour donner un aspect sport
©MBB – Embout trempé silicone pour donner un aspect sport

4- La longueur : la méthode pour faire votre choix consiste à compter le nombre d’œillets ou trous pour un seul côté de la chaussure, multiplier ce chiffre par 10 cm. Puis ajoutez de 30 à 60 centimètres suivant l’écartement entre les œillets de droite et de gauche et l’effet rechercher (un nœud court ou long).

5- Le choix de l’embout est plus rare, en effet, 95% des lacets ayant l’embout en acétate, le moins coûteux. Mais, il existe de nombreuses autres alternatives ; comme l’historique féret ou le récent embout silicone. Attention sur ces embouts que leur diamètre ne soit pas trop gros pour passer dans l’œillet ! A noter qu’il existe des embouts, à l’image du cordon, fabriqués dans des matières éco-responsables.

6- Enfin, quel nœud faire ? Tout le monde pratique le laçage droit ou en diagonal, mais, il en existe beaucoup d’autres !

Si tout cela vous semble trop compliqué, il y a une alternative simple : se faire plaisir et choisir celui que vous trouvez le plus beau ! Vous avez sur notre site un filtre pour sélectionner vos lacets en fonction de critères comme la couleur, la matière, la longueur, …

chaussures à lacets avant/après à l'Atelier de Tressage
Avant / après à l'Atelier de Tressage©SCF Atelier de tressage – Avant / après le changement de lacets sur ses chaussures
chaussures à lacets avant/après à l'Atelier de Tressage
©SCF Atelier de tressage – Avant / après le changement de lacets sur ses chaussures

Vous verrez, choisir un beau lacet à mettre sur une veille paire de pompes va les rafraichir, leur donner une nouvelle jeunesse ! Une autre idée est d’assortir le lacet à sa chemise ou sa cravate ou son sweat ou ses bijoux pour être stylé jusqu’aux derniers détails.

Si vous passez à Paris, vous pouvez vous rendre à l’atelier de tressage. Vous y trouverez un large choix de lacets. Cliquer ici pour les horaires d’ouverture de l’atelier.

Embouts de lacets bleus, blancs, rouges en acétate de cellulose souvent nommés embouts plastique
©MBB – Embouts en bleu blanc rouge en acétate de cellulose souvent nommé embout plastique
Lacet bleu sur des basquets Sessile – Collection Brooklyn, PE 2022
©SCF - Lacet bleu sur des basquets Sessile – Collection Brooklyn, PE 2022

Pour en finir avec les lacets

Il existe d’autres types de lacets que ceux décrits ci-dessus. Ainsi, comme à la cour des rois, le lacet semblant virevolter au-dessus de la chaussure, léger, quelquefois exubérant est une tresse plate. C’est un tressage non tubulaire. Cela donne un lacet décoratif et non adéquate à une fonction de serrage.

Ne pas oublier le lacet de cérémonie, pour les mariages par exemple, auparavant en soie, actuellement souvent en viscose. Nous avons de magnifiques lacets en viscose ou en satin à l’atelier de tressage. Sur ce site, nous proposons le lacet jade subtilement brillant.

Sur certaines chaussures, nous avons vu des lacets en bandes de dentelle ; aussi nommées dentelles aux fuseaux mécaniques.

D’autres versions du lacet sont plus techniques comme des lacets dans des matières très solides comme le polyester haute ténacité, l’aramide, le polyamide… Ces lacets ressemblent presque à des câbles et ferment la chaussure à l’aide d’un « quick lace ».

Des chaussures se ferment par un système de lacets élastiques terminés par un nœud en boule.

Les sneakers arborent de plus en plus des lacets personnalisés. Ainsi, l’usine de SCF est dotée d’une machine de sérigraphie pour apporter des dessins ou écritures et peut aussi sublimer des lacets.

Il est certain qu’il existe d’autres types de lacet ; le lacet est un sujet créatif infini… Un autre sujet serait de vous parler des multiples possibilités d’enfiler le lacet sur vos chaussures. Nous avons commencé à le faire sur ce site (voir le blog sur le laçage européen et le laçage treillis et sur le laçage croisé et le laçage droit) ; nous allons continuer à vous présenter des nœuds.

Tresse plate fabriquée sur un métier en bois selon un motif ancien, référence TREB 1053 - Coton bio, Coton bio mercerisé (Collection Joran - AH 23-24)
©SCF – Tresse plate fabriquée sur un métier en bois selon un motif ancien, référence TREB 1053 - Coton bio, Coton bio mercerisé (Collection Joran - AH 23-24)
Lacet en galon satin et tissé puis sublimé sur une face, référence TISG 2275 - Polyester brillant (Collection Joran - AH 23-24)
©SCF – Lacet en galon satin et tissé puis sublimé sur une face, référence TISG 2275 - Polyester brillant (Collection Joran - AH 23-24)